Automne 2011

Globe – Revue internationale d’études québécoises

Appel de textes
La littératie dans les études québécoises

Avec ce numéro, la revue Globe prend acte d’une mutation terminologique et conceptuelle et se donne pour objectif d’interroger les incidences épistémologiques, au regard des travaux québécois de recherches théoriques et appliquées, dans les disciplines des sciences du langage et des sciences sociales et éducatives concernées par les questions de lecture et d’écriture. Des chercheurs internationaux seront invités à réagir aux articles sélectionnés, pour créer un dialogue, différé mais présenté conjointement.
Dirigé par Karine Collette (Université de Sherbrooke), ce numéro thématique accueillera des articles d’une longueur de 20 à 25 pages double interligne (pour un maximum de 8 000 mots notes comprises). Accompagnés d’un résumé 300 mots, avec traduction anglaise, les textes seront acheminés à Globe. Revue internationale d’études québécoises par voie électronique (revueglobe@uqam.ca) avant le 1er avril 2012. Les articles seront soumis au processus habituel d’évaluation scientifique par les pairs.
Pour en savoir plus: revue Globe

***

Appel de communications – Colloque étudiant organisé par l’AECSEL
D’hier à demain : le rapport au(x) classique(s)

Date du colloque : 24 février 2012

Date limite pour envoyer vos propositions : 9 décembre 2011

Qu’on les exalte ou critique, les grands classiques de la littérature sont ces œuvres à propos desquelles, par dévotion ou par affront, l’encre coule sans se tarir. Dans Pourquoi lire les classiques, Calvino définit le « classique » en pas moins de quatorze points; c’est dire tant la richesse du sujet que la difficulté d’en délimiter les paramètres. De fait, Calvino n’apporte pas réellement de réponse à l’intitulé de son essai; il se contente de conclure modestement : « La seule chose qu’on puisse affirmer, c’est que lire les classiques vaut mieux que de ne pas les lire. » Certes. Mais on peut en dire autant de toute littérature.

Quelque chose pourtant distingue les classiques des autres livres. Ce sont des œuvres d’un autre temps, parfois très ancien, qui néanmoins demeurent et demeureront toujours d’actualité, dit-on. Une œuvre devient-elle un classique de par son aptitude propre à se positionner au sein du champ littéraire (Bourdieu) ou en regard d’un rapport que le lectorat entretiendrait avec elle? La qualité classique d’une œuvre est-elle intrinsèque ou non? Calvino semble estimer qu’un classique n’est créé que lorsque les deux visages du problème sourient de concert.

Ce colloque sera l’occasion de s’interroger sur les diverses formes du rapport au classique et aux classiques que la littérature a pu entretenir et entretiendra. Toutes les dimensions et toutes les approches littéraires de la question pourront être envisagées, lors de communications de 20 minutes. Organisé par l’Association étudiante des cycles supérieurs en études littéraires (AECSEL) de l’UQAM, ce colloque aura lieu à l’UQAM, le vendredi 24 février 2012. Tous les étudiants en littérature sont invités à faire parvenir une proposition de communication d’environ 250 mots, accompagnée d’un titre et de leurs coordonnées (nom, université d’attache, adresse courriel et civique, numéro de téléphone) à l’adresse suivante : aecsel.uqam@gmail.com ou à la déposer au secrétariat du Département d’études littéraires de l’UQAM à l’attention de l’AECSEL, au plus tard le 9 décembre 2011.

Consultez l’appel à communications.

***

FéminÉtudes – Appels de textes et de Pratiques Féministes

Volume 17, parution à l’automne 2012

Date limite : 18 mars 2012, maximum de 5 000 mots.

feminetudes.textes@gmail.com

C’est le moment de s’appuyer sur la définition de notre identité individuelle et de créer les échanges pour rejoindre le collectif. Ce prochain numéro cherche à passer de la théorie à l’action. Depuis longtemps, nous avons à notre disposition le fruit du travail des penseures féministes qui ont piqué notre curiosité, qui nous ont fait réfléchir voire qui nous ont enflammées. La théorie nous a donné les outils pour vivre féministement, détruire le patriarcat, faire tomber les murs qui nous enferment. Cette année, nous voudrions donner une visibilité, mettre de l’avant nos luttes et déconstruire la réalité : les pratiques féministes.

Nous visons à explorer des formes d’expression et d’action diverses, issues des contextes socioculturels et historiques différents: les modalités à l’aide desquelles les féministes expérimentent et se définissent dans l’espace public et privé, les réponses concrètes données pour transformer les pratiques et les lois, changer les rapports de pouvoir et de savoir dans la société et au sein de chaque individu.

Consultez l’appel complet.

***

Appel à communication – Penser l’autofiction dans les littératures francophones

Date limite : 30 novembre 2011

Ce colloque destiné aux jeunes chercheur(e)s en littératures francophones se tiendra le 27 et 28 avril 2012 à l’Université Concordia

L’autofiction, inventée par Serge Dobrovsky en 1977, est un néologisme qui a connu un grand succès depuis son apparition. En s’inspirant des faits réels, ce genre remet en question la pratique traditionnelle naïve de l’autobiographie en mettant en doute sa vérité et sa sincérité. Il brouille les critères génériques définis et formalisés par Philipe Lejeune dans Le Pacte autobiographique (1975). La biographie de l’auteur n’est plus au centre du récit mais c’est plutôt la manière et le style dont le récit est narré qui fait dorénavant l’objet d’intérêt. Parmi les nouvelles avancées critiques on peut citer albeca (2007) qui parle de « pacte ambigu », la relecture de Doubrovsky par BATTISTON,et WEIGEL (2010), les études de BAUDELLE (2011) et BAUMAN (2008), GASPARINI (2008), OUELLETTE-MICHALSKA (2007) ou encore les travaux de SCHMITT (2010) sur le Je réel / Je fictif.

Pour plus d’informations : Appel à communication – Penser l’autofiction dans les littératures francophones

***

Au Retour du flâneur – Quartier

Suivant des Retours du flâneur consacrés aux Gares, aux Parcs et Squares, aux Trottoirs, aux Dépanneurs et à la Nuit, La Traversée est heureuse de vous inviter à participer à un sixième Retour ayant pour espace-thème le « Quartier ».
Ce Retour du flâneur consacré au « Quartier » aura lieu du 1er novembre 2011 au 29 février 2012 et il sera animé par Philippe Archambault.

Les participants inscrits disposeront de 4 mois pour apprivoiser le thème Quartier sur le mode de la flânerie et pour produire des textes, des dessins, des photos, des captages sonores, des enregistrements vidéo, voire en rapporter des artefacts. Ces éléments créateurs pourront être téléversés sur le site Web de La Traversée (http://www.latraversee.uqam.ca), soit au fur et à mesure sous forme de notes de terrain, soit en une seule fois comme un tout. Cette approche Web, que nous avons déjà expérimentée, permettra une mise en commun de notes de terrain durant la période de flânerie.

Pour plus d’informations, consultez la site de La Traversée.

***

Appel de texte – Rendez-vous de la recherche émergente du CRILCQ, édition 2012

À tous les étudiants membres du CRILCQ –

Mise en ligne de l’appel de communication du Rendez-vous de la recherche émergente du CRILCQ, édition 2012, nouveau nom du colloque des jeunes chercheurs du CRILCQ. Vous êtes invité(e)s à en découvrir la formule renouvelée et à consulter l’appel en vous rendant à l’adresse suivante : http://www.crilcq.org/activites/contribution/rendez-vous_2012.asp

Pierre-Olivier Bouchard, Anne-Catherine Gagné et Julie St-Laurent
Coorganisateurs du Rendez-vous de la recherche émergente du CRILCQ, édition 2012
Université Laval

***

L’Artichaut recrute

L'Artichaut

L’Artichaut, la revue des étudiants en arts de l’UQAM, est à la recherche de nouvaux collaborateurs pour sa plateforme web ainsi que pour le prochain numéro de la revue en version papier qui aura pour thème : la vie sauvage.

Date de tombée: 1er novembre 2011
Pour plus d’informations, rendez-vous ici

***

Appel de textes – Revue CANADART

Date limite : 20 octobre 2011

Revue annuelle du Centre d’Études Canadiennes de l’Université de l’État de Bahia

CANADART, la revue annuelle du Centre d’Études Canadiennes de l’Université de l’État de Bahia publie des textes scientifiques et techniques sous la forme d’articles, de notes de recherche et de compte rendus. Les textes doivent porter sur les études canadiennes ou sur les relations Brésil/Canada.

Les textes doivent porter sur les études canadiennes ou sur les relations Brésil/Canada.

Si vous désirez soumettre un article, consultez le lien suivant : http://figura.uqam.ca/actualite/appel-de-textes-revue-canadart

***

Appel à communications – Vers une cartographie des lieux du Nord : mémoire, abandon, oubli

Date limite : 14 octobre 2011

Lieu d’exploration, de nomadisme, de recherche, d’exploitation, d’utopies, et parfois de perdition ou de désespoir, le « Nord » est traversé par plusieurs formes de mémoires témoignant de la diversité et de la singularité des activités humaines qui y ont été menées. Ces mémoires — ancestrales, (pluri)culturelles, sacrées, historiques, industrielles, minières, scientifiques, militaires ou autres — se croisent, se superposent et se complémentent dans des zones ou des trajectoires qui se démarquent par leur richesse symbolique et discursive.

L’objectif de ce colloque pluridisciplinaire est de proposer une « cartographie du Nord » par l’analyse de lieux ou d’espaces qui concentrent de manière exceptionnelle une ou plusieurs formes de mémoire, tout en étant parfois laissés à l’abandon, voire condamnés à l’oubli. Comment ces « territoires discursifs » ont-ils été nommés, se sont-ils constitués et, s’il y a lieu, ont-ils été abandonnés? Comment ont-ils été réinventés ou convoqués par l’art, la photographie, la politique, la muséographie, le tourisme, la musique, l’architecture, le cinéma, la littérature? À quelle(s) temporalité(s) ces lieux nous confrontent-ils? Sont-ils partie prenante d’une mémoire septentrionale commune à d’autres cultures du Nord (scandinaves, baltes, finlandaise, québécoise, canadienne, russe, alaskienne, sâme et inuite) ou d’une mémoire universelle? Sont-ils aujourd’hui l’objet de visées prospectives? Nous nous intéresserons ainsi à la valeur patrimoniale, historique, culturelle, touristique et ethnologique attribuée à ces lieux.

Pour plus d’informations : http://figura.uqam.ca/actualite/appel-communications-vers-une-cartographie-des-lieux-du-nord-m-moire-abandon-oubli

COLLOQUE ESTUDIANTIN Écrivain sans frontières

Département de langue et littérature françaises, Université McGill
Appel de communications
Date limite : 7 novembre 2011

L’écrivain, par son travail, est constamment confronté aux frontières du monde dans lequel il vit. Il peut s’agir des frontières nationales, qui déterminent son identité et son appartenance; des frontières linguistiques, qui lui donnent un lectorat précis; des frontières entre les genres, masculin ou féminin, ou entre les différents genres littéraires, qui influencent forcément son art; ou alors de la frontière entre la fiction et la réalité, avec laquelle il jongle constamment. Peu importent les frontières qui l’entourent, l’écrivain ne peut faire abstraction de ces lignes tracées visant à séparer les différentes catégories et à les garder divisées. Néanmoins, par refus d’être contenu et limité par celles-ci, il peut choisir de les contourner, de les traverser et même de les détruire. Quelles sont les frontières que l’écrivain cherche à affronter et comment y parvient-il? Comment la frontière imprègne-t-elle le travail de l’écrivain?

Les propositions de communication (250 mots) accompagnées d’une notice biographique (où vous préciserez l’état d’avancement de vos recherches, votre université d’attache et votre programme d’études) et d’une liste de cinq mots-clés doivent être envoyées d’ici le lundi 7 novembre 2011 à l’adresse suivante : liliana.rizzuto@mail.mcgill.ca. Seules les soumissions par voie électronique seront examinées par le comité de sélection. La possibilité d’une publication des actes du colloque, après sélection des articles par un comité de lecture, est envisagée.

Les conférenciers d’honneur seront Rainier Grutman de l’Université d’Ottawa et Catherine Mavrikakis de l’Université de Montréal.

Pour en savoir plus : http://litterature.mcgill.ca/documents/ColloqueEcrivainsansfrontieres_000.pdf

***

Concours étudiant 2011-12 pour la conception et la réalisation d’une oeuvre médiatique

Date limite: mercredi, 30 novembre 2011
concours_œ.hypermédiatiqueFigura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire (antenne Concordia) et le Département d’études françaises de l’Université Concordia, en collaboration avec bleuOrange, revue de littérature hypermédiatique, lancent le concours annuel pour la conception et la réalisation d’une oeuvre médiatique.

Les oeuvres numériques proposées doivent comprendre de l’image, du texte et du son. Elles doivent associer des informations textuelles, graphiques ou sonores, des hyperliens et de l’interactivité. Ces oeuvres doivent aussi être originales, en français, et être compatibles avec les systèmes d’exploitation et les navigateurs courants.

Les oeuvres présenteront un contenu textuel, sonore et visuel; elles auront en outre pour thème l’une des 3 disciplines étudiées au Département d’études françaises de l’Université Concordia : littérature, traduction, langue/linguistique.

Un cachet de 1000 $ sera remis au projet lauréat !
Pour plus d’informations: figura.uqam.ca/actualite/concours-tudiant-2011-12-pour-la-conception-et-la-r-alisation-d-une-oeuvre-m-diatique

***

« Discours sur l’iconoclasme : théories et pratiques »

Salle des boiseries, 9 mars 2012
Date limite de soumission : 13 janvier 2012

Colloque étudiant organisé par Josée Desforges, Julie Anne Godin Laverdière et Sébastien Nadeau
Étudiants au 2e et 3e cycle, département d’histoire de l’art (CRILCQ, CASGRAM)

Longtemps relégué aux études portant sur la crise des images byzantines au VIIIe siècle ainsi qu’aux conséquences de la Réforme protestante du XVIe siècle, l’iconoclasme est un phénomène aujourd’hui étudié dans un contexte beaucoup plus large, et ce, au sein de différents domaines de réflexion. On pense notamment aux définitions effectuées par Dario Gamboni (1983, 1997), aux rapports entre iconoclasme et idolâtrie observés par W.J.T. Mitchell (1986), au pouvoir de l’image chez David Freedberg (1985, 1989) ou encore, aux différents types d’agents iconoclastes définis par Bruno Latour (2002). Ce colloque interdisciplinaire cherche à réunir des chercheurs en arts visuels, en histoire, en histoire de l’art, en théâtre, en littérature, en muséologie, en sciences des religions et en sociologie intéressés à penser aux multiples discours sur l’iconoclasme tant aux niveaux théoriques que pratiques.
Les étudiants (toutes disciplines confondues) souhaitant se questionner sur les rouages de l’iconoclasme et de ses discours sont invités à soumettre une proposition de communication d’un maximum de 300 mots ainsi qu’une bio-bibliographie de 100 mots en format Word au comité organisateur avant le 13 janvier 2012 à l’adresse suivante : colloqueiconoclasme@yahoo.ca. Le comité scientifique rendra sa décision durant la semaine du 16 janvier 2012.

Pour plus d’informations voir le programme ci joint : Iconoclasme_appel

***

Vers une cartographie des lieux du Nord. Mémoire, abandon, oubli APPEL À COMMUNICATIONS

LOGO Colloque imaginaire du nord

Colloque international organisé conjointement par l’Université du Québec à Montréal et l’Université de Stockholm

À l’Université du Québec à Montréal, les 28, 29 et 30 mars 2012

Propositions à envoyer avant le 14 octobre 2011.

Pour consulter le format pdf de l’appel à contributions, cliquez ici.

Lieu d’exploration, de nomadisme, de recherche, d’exploitation, d’utopies, et parfois de perdition ou de désespoir, le « Nord » est traversé par plusieurs formes de mémoires témoignant de la diversité et de la singularité des activités humaines qui y ont été menées. Ces mémoires — ancestrales, (pluri)culturelles, sacrées, historiques, industrielles, minières, scientifiques, militaires ou autres — se croisent, se superposent et se complémentent dans des zones ou des trajectoires qui se démarquent par leur richesse symbolique et discursive.

L’objectif de ce colloque pluridisciplinaire est de proposer une « cartographie du Nord » par l’analyse de lieux ou d’espaces qui concentrent de manière exceptionnelle une ou plusieurs formes de mémoire, tout en étant parfois laissés à l’abandon, voire condamnés à l’oubli. Comment ces « territoires discursifs » ont-ils été nommés, se sont-ils constitués et, s’il y a lieu, ont-ils été abandonnés? Comment ont-ils été réinventés ou convoqués par l’art, la photographie, la politique, la muséographie, le tourisme, la musique, l’architecture, le cinéma, la littérature? À quelle(s) temporalité(s) ces lieux nous confrontent-ils? Sont-ils partie prenante d’une mémoire septentrionale commune à d’autres cultures du Nord (scandinaves, baltes, finlandaise, québécoise, canadienne, russe, alaskienne, sâme et inuite) ou d’une mémoire universelle? Sont-ils aujourd’hui l’objet de visées prospectives? Nous nous intéresserons ainsi à la valeur patrimoniale, historique, culturelle, touristique et ethnologique attribuée à ces lieux.

Ce 7e colloque international, organisé par le Laboratoire d’étude multidisciplinaire comparée des représentations du Nord de l’Université du Québec à Montréal, fait suite un premier colloque organisé en collaboration avec l’Université de Stockholm, à Stockholm en 2006. Il vise, cette fois à Montréal, à réunir des spécialistes universitaires et des étudiants de différentes disciplines des sciences humaines, des arts, des lettres, de l’architecture, du patrimoine et du tourisme. Les activités, ateliers et conférences du colloque auront lieu en français et en anglais. Les propositions de communications peuvent porter sur l’étude d’un ou de plusieurs lieux nordiques (qu’ils soient américains, européens ou asiatiques, arctiques ou non).

Les propositions seront reçues jusqu’au 14 octobre 2011, par courriel, à l’adresse imaginairedunord@uqam.ca. Elles devront être composées du titre de la conférence, d’un descriptif de 10 à 20 lignes, du nom du conférencier ou de la conférencière, de son affiliation institutionnelle et de son statut, ainsi que de son adresse postale et de son courriel. Une réponse sera rendue avant le 15 novembre 2011. Une publication conjointe est prévue aux Presses de l’Université du Québec et aux Presses de l’Université de Stockholm.

Ce colloque est organisé par Stéphanie Bellemare-Page, Daniel Chartier, Alice Pick et Maria Walecka-Garbalinska.

***

Centre de recherche interuniversitaire en sociocritique des textes

Journée d’étude «L’Algérie malgré tout»

Université de Montréal

Date : 13 janvier 2012

Date limite pour envoyer une proposition : 30 septembre 2011

*Pour consulter l’appel complet, cliquez ici.*

Cette journée d’étude propose d’examiner la façon dont «L’Algérie malgré tout» voyage et se transforme dans la littérature, le cinéma, les discours de 1980 à nos jours. Nous nous interrogerons sur les récits qu’il anime, les formes qu’il prend, les représentations qu’il agrège, les topoï qu’il catalyse dans l’Algérie contemporaine.

Tout en privilégiant le «malgré tout» algérien, nous adjoindrons à la problématique deux excentrements qui permettront à la fois de l’élargir et d’avoir des effets de retour sur elle. Nous reviendrons ainsi, en tables rondes, d’une part sur le cas célèbre de La Belgique malgré tout (Revue de l’Université de Bruxelles, 1980), collectif dirigé par Jacques Sojcher qui fit grand bruit en son temps, et sur un embryonnaire Le Québec malgré tout, prolongeant de façon diffuse «Le Québec me tue» d’Hélène Jutras et dont on trouverait des traces dans des textes récents (chez Évelyne de la Chenelière, par exemple).

Les propositions de communication d’environ 250 mots, accompagnées d’une brève notice bio-bibliographique, devront parvenir avant le 30 septembre 2011 à l’adresse suivante : dmaazouzi@gmail.com

Comité organisateur : Élaine Després, Djemaa Maazouzi, Pierre Popovic

Publicités