Bulletin du 28 novembre

Événements

Rencontre autour de Pierre Falardeau avec Jean-François Nadeau

jeudi 1 décembre · 18:00 – 21:00

Librairie Gallimard Montreal
3700 Boulevard Saint-Laurent

À l’occasion de la parution aux éditions Lux d’Un très mauvais ami, la Librairie Gallimard est heureuse d’accueillir Jean-François Nadeau, historien, politologue et directeur des pages culturelles du quotidien Le Devoir pour une discussion autour de l’œuvre, de la vie et de l’engagement de Pierre Falardeau, le jeudi 1e décembre 2011 à 18h.

Ce recueil de lettres – écrites en anglais, traduites et présentées dans leur version française par Jean-François Nadeau – adressées entre 1972 et 2009 au peintre hollandais Léon Spierenburg, dans lequel Pierre Falardeau parle en toute franchise de ses films, de ses combats et de ses idées forme une véritable fresque autobiographique et révèle toute la complexité d’un personnage et de son combat hors du commun.

Entrée libre

***

Colloques, conférences, tables rondes

MIDI RENCONTRE du Labo NT2 – DU SOMATIQUE AU NUMÉRIQUE : APPROCHES DE CRÉATION

par Line NAULT et Alexandre BURTON

Mardi 29 novembre 2011, à 12h30
UQAM, Pavillon Maisonneuve, B-2300 (405, boul. de Maisonneuve Est)
Entrée libre

Alexandre Burton et Line Nault présenteront leurs approches de création par le biais de certains projets, passés ou en cours. Ils font partie du studio de création artificiel.org, dont le mandat cherche à favoriser les pratiques qui s’éloignent des outils issus de l’industrie tout en luttant contre l’esthétisation facile de la surface de l’oeuvre pour plutôt révéler sa structure et en exposer les tensions inhérentes. En appliquant ces principes de façon transversale sur un éventail d’oeuvres et de démarches de création, ils parviennent à révéler une sensibilité propre aux phénomènes objectifs, exempts de médiatisation superficielle.

***

Retour des voyageurs – Conférence-discussion

Lundi, 5 décembre dès 19:00

La Traversée – Atelier québécois de géopoétique a le plaisir de vous inviter à un Retour des voyageurs qui se tiendra le lundi 5 décembre 2011, dès 19h, au restaurant le Pèlerin-Magellan (330, rue Ontario Est, Montréal, 2e étage). La conférence-discussion se déclinera en deux parties. En voici un avant-goût:

Roxanne Lajoie et Christian Paré présenteront d’abord une Visite intime du Maroc et de l’Espagne. Un voyage en famille. Dans un deuxième temps, Rachel Bouvet présentera Sur les traces de Léon l’Africain. Un voyage en solitaire.

Première partie:

«Le temps joue pour nous […]; bientôt nous serons tous grands comme des arbres.» (Anne Hébert, Le temps sauvage).

Nous sommes revenus de ce voyage en famille qui a duré 4 mois avec beaucoup de bleu, d’ocre et de vert olive dans les yeux; conscients tous les quatre d’avoir grandi ensemble.

Deuxième partie:

Une boucle arabo-andalouse déroulant ses étapes en écho à une traversée à la fois vécue et littéraire, celle de Hassan ibn Mohammed Al-Zayyati al-Fasi al-Wazzan, mieux connu sous le nom de Jean-Léon de Médicis, comme le rappelle Amin Maalouf dans son roman historique Léon l’Africain. Ayant fui Grenade après la chute de la ville à la fin du XVe siècle, ce dernier s’était établi à Fès, avant de poursuivre son périple tout autour du bassin méditerranéen.

Pour toute information supplémentaire, veuillez communiquer avec Benoit Bordeleau, coordonnateur de La Traversée, à l’adresse suivante: la_traversee@uqam.ca.

Entrée libre!

***

Appels à contributions

Appel de communications – Colloque étudiant organisé par l’AECSEL
D’hier à demain : le rapport au(x) classique(s)

Date du colloque : 24 février 2012

Date limite pour envoyer vos propositions : 9 décembre 2011

Qu’on les exalte ou critique, les grands classiques de la littérature sont ces œuvres à propos desquelles, par dévotion ou par affront, l’encre coule sans se tarir. Dans Pourquoi lire les classiques, Calvino définit le « classique » en pas moins de quatorze points; c’est dire tant la richesse du sujet que la difficulté d’en délimiter les paramètres. De fait, Calvino n’apporte pas réellement de réponse à l’intitulé de son essai; il se contente de conclure modestement : « La seule chose qu’on puisse affirmer, c’est que lire les classiques vaut mieux que de ne pas les lire. » Certes. Mais on peut en dire autant de toute littérature.

Quelque chose pourtant distingue les classiques des autres livres. Ce sont des œuvres d’un autre temps, parfois très ancien, qui néanmoins demeurent et demeureront toujours d’actualité, dit-on. Une œuvre devient-elle un classique de par son aptitude propre à se positionner au sein du champ littéraire (Bourdieu) ou en regard d’un rapport que le lectorat entretiendrait avec elle? La qualité classique d’une œuvre est-elle intrinsèque ou non? Calvino semble estimer qu’un classique n’est créé que lorsque les deux visages du problème sourient de concert.

Ce colloque sera l’occasion de s’interroger sur les diverses formes du rapport au classique et aux classiques que la littérature a pu entretenir et entretiendra. Toutes les dimensions et toutes les approches littéraires de la question pourront être envisagées, lors de communications de 20 minutes. Organisé par l’Association étudiante des cycles supérieurs en études littéraires (AECSEL) de l’UQAM, ce colloque aura lieu à l’UQAM, le vendredi 24 février 2012. Tous les étudiants en littérature sont invités à faire parvenir une proposition de communication d’environ 250 mots, accompagnée d’un titre et de leurs coordonnées (nom, université d’attache, adresse courriel et civique, numéro de téléphone) à l’adresse suivante : aecsel.uqam@gmail.com ou à la déposer au secrétariat du Département d’études littéraires de l’UQAM à l’attention de l’AECSEL, au plus tard le 9 décembre 2011.

Consultez l’appel à communications.

***

FéminÉtudes – Appels de textes et de Pratiques Féministes

Volume 17, parution à l’automne 2012

Date limite : 18 mars 2012, maximum de 5 000 mots.

feminetudes.textes@gmail.com

C’est le moment de s’appuyer sur la définition de notre identité individuelle et de créer les échanges pour rejoindre le collectif. Ce prochain numéro cherche à passer de la théorie à l’action. Depuis longtemps, nous avons à notre disposition le fruit du travail des penseures féministes qui ont piqué notre curiosité, qui nous ont fait réfléchir voire qui nous ont enflammées. La théorie nous a donné les outils pour vivre féministement, détruire le patriarcat, faire tomber les murs qui nous enferment. Cette année, nous voudrions donner une visibilité, mettre de l’avant nos luttes et déconstruire la réalité  : les pratiques féministes.

Nous visons à explorer des formes d’expression et d’action diverses,  issues des contextes socioculturels et historiques différents: les modalités à l’aide desquelles les féministes expérimentent et se définissent dans l’espace public et privé, les réponses concrètes données pour transformer les pratiques et les lois, changer les rapports de pouvoir et de savoir dans la société et au sein de chaque individu.

Consultez l’appel complet.

***

Prix et bourses

Élise Turcotte remporte le Grand Prix du livre de Montréal

L’écrivaine Élise Turcotte (B.A. Études littéraires 1981, M.A. Études littéraires 1985) a remporté le Grand Prix du livre de Montréal 2011 pour Guyana, publié chez Leméac Éditeur. Le roman «à troix voix» de madame Turcotte a été choisi à l’unanimité par un jury présidé par la poète et romancière Nicole Brossard, qui a souligné la cohérence de cet ouvrage à «trois registres » où s’entremêlent «poésie, réflexion et narration», «imaginer, mentir et raconter».

Parmi les finalistes pour ce prix littéraire doté de 15 000 $, on retrouve également Louise Dupré, professeure associée au Département d’études littéraires, avec Plus haut que les flammes (Noroît), déjà primé au Festival de la poésie de Trois-Rivières et récipiendaire du Prix littéraire du Gouverneur Général.

***

un professeur et un étudiant du Département sur la liste préliminaire du Prix des libraires

La liste préliminaire du Prix des libraires (catégorie roman québécois) a été dévoilée ce vendredi. Samuel Archibald, professeur au Département d’Études littéraires avec son roman Arvida et Jean-Simon DesRochers, étudiant au Doctorat en Études littéraires avec Le Sablier des solitudes, se retrouvent sur cette liste de treize ouvrages susceptibles de remporter le Prix des libraires 2012. Les finalistes seront dévoilés le 31 janvier 2012 et les lauréats le lundi 14 mai 2012.

Nous leur souhaitons bonne chance!

***

Vie étudiante

Évaluation de l’enseignement en ligne

La période d’évaluation de l’enseignement pour tous les cours à horaire du trimestre d’automne 2011, aura lieu du 21 novembre au 16 décembre 2011. Vous pouvez compléter l’évaluation en ligne où vous devrez vous identifier à l’aide de votre code permanent et de votre NIP (mêmes informations que pour accéder au logiciel Résultats). L’évaluation de l’enseignement constitue un processus important pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement à l’UQAM.

Nous vous invitons fortement à remplir le questionnaire relié à vos cours, et ce, dès le début de la période d’accès pour ne pas rater l’occasion de vous exprimer. Cliquez sur le lien «informations» pour plus de détails. En suivant ce lien, vous trouverez quelques réponses à des questions concernant le système en ligne d’évaluation de l’enseignement. Nous vous remercions de votre collaboration.

Publicités

Les commentaires sont fermés.